Mars 2022

Depuis septembre 2021, le projet est en attente du renouvellement du certificat d’urbanisme opérationnel refusé par la mairie de Beaufort sur la base d’un avis consultatif défavorable de la Direction Départementale des Territoires (DDT) au prétexte que la commune ne dispose pas d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). La préfecture requiert l’inscription de l’écoquartier dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) en cours d’élaboration en ce moment.

Les initiateurs du projet,  le collectif des futurs habitants, et la Mairie de Beaufort interviennent auprès de l’administration et du pouvoir politique pour accélérer le processus d’obtention du CU.

En même temps, l’intérêt pour l’écoquartier va grandissant si l’on en juge par les demandes d’informations en forte augmentation depuis plusieurs mois.

Un collectif de futurs habitants potentiels a créé une association (Les Gourlus) qui fédère les futurs habitants. Une assemblée constitutive très positive s’est tenue à Beaufort le 26 septembre dernier.

Le maître d’œuvre est choisi : Les Constructeurs du Bois (LCB) à Épinal. Cette société a construit avec succès plusieurs écoquartiers et elle s’engage à respecter les grandes lignes du projet selon le chapitre 2 du descriptif détaillé du projet (chapitre « Le projet »).

Le planning de réalisation du projet jusqu’à la remise des habitations « clé en main » aux futurs habitants est défini. Le coût du m2 habitable est maintenant connu.

Le démarrage des travaux n’attend plus que le renouvellement de l’obtention du CU.
Le projet est toujours ouvert à de nouveaux adhérents.

Août 2021

Rappelons que les membres du collectif de futurs habitants (primo-groupe) ont renoncé l’année dernière à l’autopromotion (les futurs habitants sont le maître d’ouvrage du projet, hors de toute spéculation immobilière). Cette vision s’est, en effet, révélée trop idéaliste.

En conséquence, la décision a été prise par le primo-groupe de confier la réalisation du projet à un bailleur-aménageur externe, en accord avec les initiateurs du projet (famille BUFFARDEL de Beaufort), lesquels ont pris en charge cette opération.

Celle-ci est bien avancée maintenant, mais l’opérateur n’est pas encore définitivement choisi. Il importe, en effet, d’obtenir de sa part la garantie que les lignes directrices de l’écoquartier seront observées (voir sous l’onglet : descriptif détaillé du projet – chapitre 2) et que les futurs habitants participeront activement à la conception de leur lieu de vie.

Si tout va bien, on peut raisonnablement espérer que le choix définitif sera fait cet automne 2021. À partir de là, la balle sera en grande partie dans le camp du primo-groupe, lequel, entre temps, se sera structuré et renforcé de manière à être un interlocuteur légitimé et dynamique vis-à-vis de l’opérateur.

Novembre 2020

Rappelons que le concept initial est basé sur l’autopromotion : les futurs habitants sont le maître d’ouvrage du projet.

Toutefois, l’expérience le montre, ce concept freine son démarrage. En effet, pour cela, il faut que, parmi toutes les personnes intéressées, se constitue un « primo-groupe » solide qui crée les conditions propres à réaliser un écoquartier de 20 habitations avec, évidemment, le concours des professionnels de la construction. Jusqu’à présent, même si au printemps de cette année tout semblait vraiment bien parti, cette démarche a échoué. La réunion du 20 septembre à Beaufort a entériné cette situation.

En conséquence, nous avons décidé de changer de stratégie en faisant appel à des bailleurs institutionnels avec le soutien de l’Association Bio Vallée de la CCVD (Communauté de Communes du Val de Drôme) ou privés (aménageurs-constructeurs).

Les membres du primo-groupe étaient d’ailleurs arrivés finalement à cette résolution.

Cette démarche est en cours en ce moment.

Septembre 2020

La dernière rencontre des personnes/couples/familles intéressés par le projet d’écoquartier rural du Gour de Lu à Beaufort sur Gervanne a eu lieu le dimanche 20 septembre 2020 à Beaufort sur Gervanne.