Nouvelles

Nouvelles du projet – avril 2020

La dernière rencontre des personnes/couples/familles intéressés par le projet d’écoquartier rural du Gour de Lu à Beaufort sur Gervanne a eu lieu  le dimanche 15 mars 2020 à Aouste-sur Sye (26).

Résumé des principaux sujets abordés et des options prises
ÉCOLOGIE
Circulation douce = pas de voiture à l’intérieur
Il faudra mettre en place des règles de fonctionnement qui permettent de la souplesse si tous les habitants n’ont pas le même mode de vie (consommer local, bio ou non …)
Minimiser la surface d’habitation : le tour e table montre que les souhaits concernant les surfaces habitables varient de 50 m2 à 90 m2. Revues globalement à la baisse pour tous en prenant en compte les partie communes.

LIEN SOCIAL ET RESPECT – Ont été discutés :
Le nécessaire équilibre des âges
Le fait d’aller chercher la mixité sociale ou de l’accueillir si l’occasion se présente.
Le fait d’accepter les investisseurs (sans objectif de spéculation, mais location ce qui ouvrirait à des personnes qui ne pourraient pas investir).
D’être solidaire (Que mettre derrieère). Selon le choix du statut, il y aura ou non solidarité.
Dire « entraide ». Enlever le terme creux de « cohésion du groupe ».

OUVERTURE Débat sur comment surutiliser les espaces communs (salle de jeux enfants) et quelle ouverture sur l’extérieur
La destination des espaces communs : À disposition des habitants, des groupes extérieurs … En tous cas pas dans un cadre professionnel.
Et où le/les placer ? À l’entrée ou en plein milieu. Cela change son rôle.
Et attention à ne pas en faire une salle polyvalente. Un complément de nos maisons individuelles (chambre et buanderie, atelier, abri pour stockage, …) En tous cas pour la plupart, c’est une priorité. Les modalités seront à définir précisément.
Il faudra faire des choix dans le projet pour pouvoir assumer financièrement la salle et espaces communs.

ÉCONOMIE
Spéculation ou non liée au statut.
Attention, prendre en compte l’éventuelle augmentation du prix du marché qui ferait « brader » un bien et empêcherait de se reloger dans la région.
Et développer l’économie dans le projet n’est pas une priorité.
Accepter que le propriétaire n’y habite pas.

DÉBAT
La mitoyenneté et l’avant-projet tel qu’il est là, nous va-t-il ? Est-ce qu’on aménage le projet existant ou fait-on table rase ?
Globalement d’accord pour partir de l’étude existante à moduler.

Pour plus d’informations sur le projet : page de contact du site !